Dans l'ouvrage LYON-EUROPE, 100 ANS D'ARCHITECTURE MODERNE, MILANO, BARCELONA, BIRMINGHAM, FRANKFURT ; chez PIERRE MARDAGA éditeur, paru en 1988, page 179, je lis ceci :" Sur l'un des projets figurait une tour de bureaux, elle même-surmontée d'un héliport. Qu'on se reporte  à l'échangeur de la Ville Contemporaine de 1922 de Le Corbusier et l'on trouvera sinon le modèle en tous cas le support d'un tel défi."

Cette phrase fait référence au Centre d'échanges de Perrache à Lyon réalisé par les architectes René GAGES, Guy VANDERAA et Jacques REY.

Mais c'est oublier  les études préalables qui ont été réalisées au sein de l'atelier d'urbanisme de la ville de Lyon, dirigé par Charles DELFANTE.

Jeune dessinateur,en  1969,  je fus  "le grouillot "  de Martine MOULIN-LODS architecte,  fille de MARCEL LODS. 

PERRACHE acceuillait le métro, l'autoroute A7, les diverses gares de bus urbain et suburbains, les taxis, ... on devait régler  les divers accès entre  Rhône et Saône, entre quartier nord de Perrache -le centre ville dit  la presqu'île- et le sud, derrière "les voutes", quartiers  mystérieux pour la bourgeoisie  lyonnaise -ce quartier devenu depuis CONFLUENCE.

Devant cette accumulation, sous forme de blague, je proposai ce mot d'héliport  à écrire (au Letraset) sur une des tours que Martine MOULIN-LODS esquissait en divers plans  masse. Jamais ce plan ne parût officiellement, et Charles DELFANTE nous passa  un savon...

Monsieur Alain CHARRE, moi qui suis un inconditionnel de LE CORBUSIER architecte, je suis ravi, flatté, honoré de  votre commentaire...