A quelques temps d’intervalle, j’ai lu 2 livres d’architectes narrant leurs souvenirs.

Le premier, lors de ce mois d’août 2013, de Charles DELFANTE, Souvenirs d’un urbaniste de province, éditions du Linteau, paru en  2010. 

Le second, ces  jours-ci, de Georges CANDILIS, Bâtir la vie, un architecte témoin de son temps, édition infolio, paru en 2012.

Ces deux architectes ont travaillé sur la même opération de l’extension de  Bagnols-sur- Cèze, années 50 ; commune qui est passé de 5 000 habitants en 1956 à 17 000 en 1972.

Candilis est avec Josic, Woods, Piot, Brunache, Dony, architectes en chef.

Les urbanistes sont C. Delfante, R. Coquerel.

Dans son livre, Candilis, pages 214 à 219, décrit cette opération et nomme au passage R. Coquerel qui rejoint ses vues… Il date de 1956 son premier contact avec cette ville

Pour conclure G. Candilis, page 219 écrit : « Le gouvernement  français nous a accordé le premier  prix d’urbanisme. »

Delfante, pages 67 à 83, intitule son chapitre Bagnols-sur- Cèze : doubler une petite ville (1953-1959).

Il précise que la direction de la construction entreprend rapidement une opération de 300 logements sous la houlette de Candilis, Josic, Woods, sur un terrain défini par lui (pas tout  à fait ce que raconte Candilis). « Alors sous la  houlette du médiocre urbaniste en chef du secteur, Raymond COCQUEREL (faute de frappe dans le livre COQUEREL), Candilis a accepté d’étudier un plan masse dans le cadre du plan d’urbanisme […] ».

« La réussite et le Grand prix d’urbanisme sont le résultat d’une convergence d’hommes et de volontés : en premier lieu la bonne entente entre  l’architecte en chef de l’opération et l’urbaniste […] »

À deux reprises, en 1959 et en 1961, il -CHARLES DELFANTE - reçoit le Prix national d'urbanisme, pour l’aménagement de Bagnols-sur-Cèze, près de la centrale nucléaire de Marcoule, et pour l'opération dite " Firminy Vert ". (dans Forma urbis, l’étude de P.Y. Saunier).

Alors qui a eu ce prix ? En 1959, le nouvel ensemble de Bagnols-sur-Cèze est récompensé par le Prix d’urbanisme du gouvernement français (décerné pour la première fois en France) c’est l’ensemble des équipes qui est lauréat : les urbanistes Delfante et Coqueret, les architectes Candilis, Josic et Woods. Des sources cite ajoute le  ministère lui même…

Conclusion je préfère le texte de Delfante à celui TRES restrictif de Candilis. Pour la petite histoire, Le Corbusier avait dit  à Delfante « Candilis est un bon architecte, mais c’est surtout un  bon commerçant… »